Accident de travail : 3 raisons de faire appel à un avocat spécialisé en dommage corporel

105
Partager :

Les victimes d’accidents présentant des préjudices corporels, notamment les accidents de travail, sont presque toujours indemnisées. Mais dans la très grande majorité des cas, l’indemnisation n’est pas réellement à la hauteur des préjudices. Quelle expertise attendre d’un avocat spécialisé en dommage corporel.

Eviter l’indemnisation au rabais

Accident de la route, accident du travail, agressions, traumatismes crâniens ou encore accidents de moto et 2 roues, tous ces accidents peuvent causer des dommages corporels. Quel que soit le type d’accident ainsi que la nature et le nombre de préjudices subis par la victime de l’accident, il existe souvent des indemnisations forfaitaires. Vous pouvez le constater dans le cas d’un accident de travail. Cette indemnisation prévue par la SÉCU n’est souvent pas à la hauteur de tous les préjudices.

A lire aussi : Quel est le prix d’une traduction certifiée ?

D’une manière générale, les assureurs cherchent à minorer les préjudices des victimes accidentées. Ce qui résulte en une indemnisation au rabais de leurs préjudices. Faire appel à un cabinet d’avocat spécialisé en dommage corporel comme jmp-avocat-indemnisation.fr est un impératif si vous espérez être indemnisé justement. Le rôle de l’avocat spécialisé en dommage corporel est d’étudier en profondeur le dossier de la victime et de le défendre pour obtenir l’indemnisation la plus juste.

A lire aussi : Comment rompre un contrat alternance ?

Faire reconnaître tous les préjudices et le taux d’IPP

Comme évoqué précédemment, souvent en cas d’accident de travail, c’est surtout l’indemnisation forfaitaire qui est mise en œuvre. Sont pris en charge par la CPAMTS l’indemnité journalière de la victime d’accident de travail et l’ensemble de ses frais médicaux. Cette prise en charge est temporaire et pour avoir droit à plus d’indemnisation, capital ou rente viagère, il faut que l’état de santé de la victime soit considéré consolidé par le médecin traitant.

Suite à ce constat, le médecin conseil de la SECU détermine enfin le taux d’IPP de la victime. Si à cause de son accident de travail la victime présente un taux d’IPP inférieur ou égal à 9%, elle aura droit à une indemnisation en capital. Si le taux d’IPP est supérieur ou égal à 10%, la victime a droit à une indemnisation sous forme de rente viagère calculée sur la base du montant de son salaire.

L’avocat spécialisé en dommage corporel a pour rôle de révéler si le médecin conseil a minoré l’incapacité de la victime. Une incapacité minorée veut dire moins d’indemnisation et surtout, pas de rente viagère. Un cabinet d’avocat spécialisé en dommage corporel travaillant avec un médecin spécialisé est à même de révéler cette minorisation des préjudices des victimes accidentées de travail.

Mettre en œuvre une indemnisation autre que forfaitaire

Plusieurs accidents touchant de près ou de loin le travail ne relèvent pas systématiquement de l’accident de travail. On peut entre autres citer, les accidents de trajet, les accidents provoquant des préjudices corporels impliquant un tiers ou encore les accidents par la faute inexcusable de l’employeur.

Cette dernière est particulièrement difficile à défendre devant le tribunal puisqu’elle implique la conscience du danger par l’employeur. En tant que victime, vous pouvez saisir le pôle social du tribunal judiciaire. Mais il est plus judicieux de laisser un avocat expert en indemnisation des dommages corporels comme JMP avocat se battre pour vos droits.

Partager :