Quelle est la différence entre le numéro Siren et Siret ?

2
Partager :

Toute entreprise française légalement établie est identifiée par l’administration grâce à des numéros uniques obtenus auprès de l’INSEE. Il s’agit de SIRET et SIREN. Souvent confus, ces deux acronymes présentent néanmoins plusieurs divergences. En tant qu’entrepreneur, il est important de bien les connaître afin d’éviter toute erreur.

Découvrez dans cet article la différence entre SIREN et SIRET.

Lire également : Comment enregistrer les statuts d'une SCI ?

Qu’est-ce que SIREN ?

A lire aussi : Comment créer une personne morale ?

SIREN est l’acronyme du système d’identification du répertoire des entreprises. Il est utilisé pour identifier une unité qui peut être une personne morale ou une personne physique. Le numéro SIREN doit être inscrit sur les différents documents commerciaux de la structure. Composé de 9 chiffres, il est la preuve de l’existence légale de l’entreprise. En d’autres termes, une structure qui n’en possède pas ne peut pas réaliser une activité ou émettre des factures .

Il est important de spécifiez que le numéro SIREN est unique et n’est attribué qu’une seule fois et pour toujours lors de l’enregistrement de la société dans la base de données Sirene de l’INSEE. En d’autres termes, elle est à côté de l’entreprise pendant toute sa durée de vie, de sa création à sa dissolution ou à sa liquidation. Ainsi, même si la structure a changé de siège social, le numéro SIREN demeure.

SIRET : Qu’est-ce que c’est ?

SIRET est l’acronyme de Système d’identification du répertoire des établissements. Il s’agit d’un numéro unique qui permet d’identifier un établissement commercial. Cet identifiant est attribué à une unité située géographiquement à l’endroit où se déroule l’activité économique de la structure identifiée par SIREN. Ainsi, si une entreprise dispose de plusieurs endroits pour exercer ses activités, chacun d’eux aura un numéro SIRET .

Ce dernier est composé de 14 chiffres qui sont subdivisés comme suit :

  • 9 premiers chiffres correspond à SIREN  ;
  • 5 derniers chiffres correspondent au NIC Les (Internal Number in the Ranking). Ce dernier fait référence à la situation géographique du siège.

Le SIRET doit être enregistré sur les documents administratifs tels que les bulletins de paie, les factures et autres .

Quelle est la différence entre SIRET et SIREN ?

La principale différence entre SIRET et SIREN est que le premier est unique par entreprise. En revanche, la structure peut avoir des numéros SIRET différents si elle dispose de plusieurs établissements en plus de son siège principal. De plus, SIREN est utilisé pour l’identification d’une personne physique ou morale, tandis que SIRET permet d’identifier chaque emplacement de l’activité de la structure.

À quoi servent les numéros SIRET et SIREN ?

Après les explications, nous savons maintenant que les numéros SIRET et SIREN ont pour principal objectif de distinguer facilement les entreprises les unes des autres. Mais l’utilité de ces chiffres va bien au-delà de ce simple rôle de distinction. En effet, ces identificateurs permettent également de produire des statistiques afin de suivre l’évolution de la création d’entreprises en France. Ils peuvent également être utilisés pour produire des enquêtes annuelles afin de mieux analyser la situation entrepreneuriale. En outre, les numéros SIRET et SIREN sont utilisés pour obtenir des informations détaillées sur les entreprises partenaires afin de garantir leur existence légale .

Comment obtenir les numéros SIRET et SIREN ?

Pour obtenir votre numéro SIREN, vous devez d’abord enregistrer votre structure auprès du Business Formality Center (CFE) ou du greffe du tribunal de commerce. Par la suite, le registre du commerce et des sociétés (RCS) reçoit le fichier qu’il envoie à l’INSEE. C’est ce dernier qui s’occupe de l’enregistrement de votre structure dans le répertoire Sirene. Quant au SIRET, il peut être obtenu automatiquement après que la structure a déclaré un siège social dans lequel son activité est exercée.

Où puis-je trouver le SIRET ou le SIREN d’une entreprise ?

Plusieurs situations administratives peuvent nécessiter de connaître précisément le numéro SIRET ou SIREN d’une structure. En effet, comme mentionné ci-dessus, toute entreprise doit indiquer ces informations sur des documents tels que des factures, des devis, des contrats et même sur un site Web. Heureusement, ces informations sont publiques et peuvent donc être consultées par tous.

Il vous suffit de vous rendre sur le site Web de Sirene qui représente l’annuaire de l’INSEE. Ce site rassemble des informations sur les entreprises (ainsi que leurs établissements) régulièrement présentes en France. L’accès à cette plateforme de renseignement est entièrement gratuit.

C’est également possible pour trouver ces informations sur Societe.com, Pappers.fr ou infogreffe.fr, pour en savoir plus sur ces sites, je vous invite à lire notre article :

Pappers.fr : un concurrent sérieux pour Societe.com et Infogreffe.fr

Quels autres chiffres sont utiles pour l’entreprise ?

Outre les numéros SIRET et SIREN, toute entreprise doit posséder d’autres numéros importants. Il s’agit du code APE (activité principale réalisée), du numéro de TVA intracommunautaire et du numéro EORI .

Code APE

Également appelé code NAF, le code APE vise à identifier la principale branche d’activité de votre structure. Il peut également aider à déterminer la convention collective qui s’applique à votre entreprise. Selon certains experts, ce code peut être utilisé à des fins statistiques. En effet, il permet de classer les activités par groupe , ce qui facilite les enquêtes ainsi que l’exploitation des données.

Qui livre le Le code APE ?

Le code APE est attribué par l’INSEE au moment de l’enregistrement de votre entreprise. Composé de 4 chiffres et d’une lettre, il doit être inscrit sur les fiches de paie des employés. Il est important de savoir que toutes les formes d’entreprise sont couvertes par ce code, qu’il s’agisse d’une entreprise individuelle, d’une société libérale ou d’une entreprise commerciale à une seule personne.

Peut-on modifier le code APE ?

Le code APE peut être modifié en cas de modification de l’activité de la structure. Pour ce faire, vous devez envoyer une demande de modification au Business Formalalities Center. De plus, dans le cas où le code émis ne correspond pas à l’activité effectuée, vous pouvez demander une correction . Pour ce faire, vous devez envoyer une demande à l’INSEE.

Code APE : Qu’en est-il des activités multiples ?

Si votre structure réalise plusieurs activités, différentes les cas se présentent à vous. En effet, dans le cas où vous exercerez plusieurs activités industrielles, l’administration considérera l’activité avec le plus grand nombre d’employés comme principale. De plus, si votre entreprise exerce différentes activités commerciales, l’activité principale est celle qui enregistre le chiffre d’affaires le plus élevé. En outre, si vous exerciez des activités industrielles et commerciales, la principale branche d’activité est celle qui représente au moins 25 % du chiffre d’affaires de la structure .

Numéro de TVA intracommunautaire

Le numéro de TVA intracommunautaire est un identifiant fiscal attribué à toute entreprise soumise au paiement de la TVA dans l’Union européenne. Il est émis par l’administration fiscale du pays dans lequel la structure est domiciliée. Cela se fait lors de l’inscription ou au moment de la déclaration d’activité. L’obtention de ce numéro est totalement gratuite .

Numéro de TVA intracommunautaire : à quoi sert-il ?

Le numéro de TVA intracommunautaire a pour but de faciliter les transactions commerciales entre entreprises de la zone européenne. En termes clairs, il permet :

  • enregistrer les opérations effectuées  ;
  • simplifier les procédures douanières  ;
  • accélérer le processus de remboursement de la TVA .

Ce numéro se compose du code FR, de 2 chiffres (représentant une clé d’ordinateur) et de 9 autres chiffres (représentant le numéro SIREN). Il doit figurer sur les factures d’entreprise, les déclarations de TVA, mais également sur les déclarations d’échange de biens .

Numéro de TVA intracommunautaire : pour quelles transactions ?

Le numéro de TVA intracommunautaire est nécessaire pour :

  • Acquisitions intracommunautaires  : si votre entreprise importe des biens sur le territoire français, vous êtes redevable de la TVA française. Toutefois, il peut être déduit à condition que les règles de facturation aient été respectées ;
  • Envois intracommunautaires : si votre structure opère en France, mais envoie des articles et des marchandises vers un autre pays de l’Union européenne, vous êtes exonéré de la TVA. Toutefois, pour en profiter, certaines conditions spécifiques doivent être respectées. En effet, les deux parties au contrat (vendeur et acheteur) doivent être soumises au paiement de la TVA. En outre, le vendeur et l’acheteur doivent tous deux posséder un numéro de TVA intracommunautaire valide. Il est également important de préciser que pour profiter de cette exemption, il est nécessaire que votre transaction soit effectuée à titre de considération. De plus, vous devez, en tant que vendeur, disposer de toutes les preuves de transport de vos articles hors de France.

Numéro EORI

Le numéro EORI signifie Economic Operator Registration and Identification. Il s’agit d’un numéro unique dont le rôle est d’assurer la sécurité des opérations douanières. Il permet d’identifier chaque opérateur économique dans ses relations avec les agents des douanes. Il est utilisé lors des formalités douanières et des procédures de dédouanement .

À quoi ressemble le problème EORI FILE ?

La présentation du numéro EORI varie d’un état à l’autre. Pour les opérateurs économiques opérant en France, le numéro EORI est composé des lettres FR accompagnées du SIRET de la structure. À titre d’exemple, il peut être le suivant : FR 437 933 393 00000.

Comment obtenir un numéro EORI attribué ?

Le numéro EORI est obligatoire pour toutes les entreprises qui effectuent des opérations d’exportation et d’importation. Il est décerné par la compétence EAP (Economic Action Pole) au sein des services douaniers régionaux. Pour demander votre numéro EORI, vous devez remplir le formulaire Cerfa n°13930*01 puis l’envoyer aux services des douanes. Ce formulaire est disponible sur la plateforme de la fonction publique du gouvernement.

J’espère que cet article aura éclairé la différence entre le numéro SIRET et le numéro SIREN. En effet, tout au long de la vie de votre entreprise, vos partenaires, l’administration ou même les clients vous demanderont l’un ou l’autre. Vous devrez donc être en mesure d’identifier rapidement le numéro d’identification correct de votre entreprise.

Partager :