Qui peut être associé d’une SAS ?

2
Partager :

Tout d’abord, pour former une SAS, l’entreprise doit avoir deux partenaires ou plus. La loi n’annonce aucun nombre maximal d’associés. Il peut donc être décidé que les partenaires ne sont que des personnes physiques ou morales. En l’absence de clarification, les personnes physiques et morales seront admises. Ainsi, toute personne physique ou morale peut, en contribuant au capital social, devenir partenaire d’une SAS et, bien qu’elle soit commerciale, les associés ne doivent pas être des commerçants ni avoir la capacité de devenir marchand.

Des gens compétents

Une personne physique et morale dotée de la capacité judiciaire peut devenir partenaire d’un SAS, qu’il soit de droit public ou de droit privé. Selon l’art.227-1 du Code de commerce, un associé de SAS ne supporte des pertes que dans la mesure de sa contribution en nature ou en espèces.

A voir aussi : Pourquoi reprendre une entreprise ?

  • Une personne physique adulte peut donc devenir un associé d’un SAS. Dans l’événement qu’une personne d’un couple marié souhaite devenir partenaire, la contribution doit être faite par cette personne et le statut de partenaire lui sera réservé.
  • Une personne morale (ou une entreprise) lors de son inscription au registre du commerce et des sociétés peut devenir partenaire d’une SAS. Un auto-entrepreneur peut donc devenir partenaire en raison de son obligation de s’inscrire au registre du commerce.
  • Une personne de nationalité étrangère peut devenir associé même sans avoir obtenu une autorisation administrative spécifique. Cette personne n’est pas tenue de détenir un permis de séjour et ce n’est pas obligatoire à moins qu’elle n’ait l’intention de devenir président de l’entreprise, directeur général ou directeur général adjoint. Toutefois, une déclaration administrative peut être nécessaire dans le cadre de la réglementation des investissements étrangers en France. Un associé ou un dirigeant ressortissant d’un État membre de l’Union européenne est considéré comme un ressortissant français.

Lisez aussi :

Qui peut devenir partenaire d’une LLC ?

A lire en complément : Comment bénéficier de l'acre en 2020 ?

Qui peut devenir partenaire d’un SCI ?

Les personnes incapables

Les personnes physiques qui n’ont pas la capacité juridique et qui sont placées sous un régime de protection ou de tutelle ont toujours la possibilité de devenir partenaires d’un SAS.

  • Un mineur émancipé ayant la capacité de devenir associé.
  • Un mineur non émancipé peut devenir associé d’un SAS par l’intermédiaire de son représentant légal. Il s’agit généralement d’un parent ou d’un tuteur pour les mineurs sous tutelle.
  • Un sous-tutelage majeur est la possibilité de devenir partenaire à condition que les contributions soient souscrites par le tuteur en son nom.
  • Une majeure sous curatelle peut être associée à condition que le curateur souscrit les actions de la société en son nom et en son nom.
  • Un majeur sous la protection de la justice peut devenir associé si aucun mandataire n’a été nommé pour administrer ses biens.

Bon à savoir sur les partenaires SAS

La recherche d’un partenaire par le biais de l’offre publique est interdite conformément à l’article L.227-2 du Code de commerce. Art.L.244-3 annonce que le non-respect de cet article est passible d’une amende de 18 000€.

Le président d’une SAS peut être une autre SAS, une LLC, une SA ou une EURL.

Articles liés au capital social d’une SAS :

Contribution en nature d’un SAS

Augmentation du capital social de l’UNESAS

Partager :