Le business plan : définition et explications

209
Partager :

Lors de la rencontre « entrepreneurs – investisseurs », on entend souvent parler du business plan. Vous avez compris qu’il s’agit là d’un document qu’il faut donner aux investisseurs. Si vous n’avez pas encore rédigé de business plan, vous vous demandez sûrement ce qu’il faut mettre dans ce document. Dans cet article, on va faire le point sur le business plan.

C’est quoi un business plan ?

Le business plan est un terme anglais qu’on peut traduire par plan d’affaires. Il s’agit d’un document qui présente et résume votre idée d’entreprise ainsi que vos projections pour son évolution. C’est dans celui-ci que vous allez définir le concept de l’activité et les objectifs, mettre le point sur votre organisation et votre stratégie et établir vos projections financières.

A lire aussi : Les principaux avantages de travailler avec un traducteur slovaque indépendant

Même si à ce jour, vous n’avez pas encore vraiment décidé de créer une entreprise, ce business plan est d’autant utile, car c’est votre projet dans un petit livret. Lorsque vous allez également faire la demande d’un prêt ou d’un investissement pour financer ce projet, on vous demandera sûrement le business plan. Lorsque votre business plan passe alors sous les yeux des experts, ils pourront évaluer la possibilité de réalisation du projet.

Les informations mises dans le business plan sont des chiffres et des faits réels. Rassurez-vous : même si les projections ne sont pas si bonnes, ce ne sont que des hypothèses. Si vous présentez un document bien structuré avec un contenu bien détaillé et précis, les investisseurs peuvent vous accompagner.

Lire également : La marge sur coût variable

Qu’est-ce qu’on met dans le business plan ?

Si vous regardez les business plan des entrepreneurs, ils ne sont pas tous identiques. Oui, il n’y a pas de modèle prédéfini à suivre pour l’élaboration du business plan. Cependant, il y a des parties qu’on doit retrouver dans le document afin d’être le plus explicite possible dans son idée de projet et d’entreprise.

Dans votre business plan, vous devez mettre :

  • Une partie pour la présentation du projet : c’est ici que vous devez également glisser les possibilités de développement de l’entreprise,
  • L’étude de marché pour prouver que votre entreprise peut tenir la route sur le plan commercial,
  • Une partie économie où vous allez expliquer votre stratégie et mettre votre modèle économique,
  • Une partie pour le contexte juridique dans lequel vous pouvez par exemple justifier le choix de votre statut juridique,
  • Les données financières, notamment le bilan prévisionnel ou le plan de trésorerie.

Le business plan, pour qui ?

Vous avez compris : l’élaboration de ce business plan va vous prendre du temps, mais il sera bien utile. Il va d’abord vous servir à vous, car c’est en mettant par écrit votre idée que vous allez pouvoir faire le tri dans vos idées, de prendre du recul sur ceux-ci et aussi de constater d’éventuelles failles. Son élaboration va vous permettre d’affiner votre projet.

Vous pouvez également présenter ce business plan à des personnes extérieures, notamment à vos partenaires commerciaux. Il faut que ce document leur donne envie de vous suivre dans votre projet. C’est par le business plan que vous pouvez convaincre les investisseurs et les banques de vous donner le nécessaire pour financer votre entreprise.

Bien rédiger son business plan : quelques conseils

Il est important de bien expliquer son projet dans un business plan. Ceci ne veut pas dire qu’il faut rédiger un document de 100 ou de 200 pages. Ce n’est pas le nombre de pages qui comptent, mais le contenu. Voici quelques conseils pour rédiger de manière efficace son business plan :

  • Mettre en avant son équipe : un bon nombre d’entrepreneurs oublient son équipe dans leur business plan. Comprenez que seul, vous avez des chances de réussite, mais accompagné, vous maximisez encore ces chances. Ceci dit, n’ayez pas peur de présenter votre équipe qui est le premier vecteur de la réussite de ce projet,
  • Se concentrer sur la partie dédiée au modèle économique : les investisseurs et les établissements bancaires, quand vous leur présentez votre business plan, iront directement à la partie dédiée au modèle économique. Vous devez leur rassurer que ce projet est viable et surtout qu’il peut apporter des bénéfices,
  • Rester réaliste : pour que votre demande d’investissement et de prêt puisse avoir une suite, votre business plan doit être crédible. On comprend que vous êtes ambitieux, mais ce n’est pas pour autant que vous devez afficher des objectifs qui ne sont ni réalistes, ni atteignables,
  • Faciliter la lecture du document : on comprend que cette idée de projet a bien mûri dans votre tête et que vous maîtrisez le sujet. On vous recommande quand même d’oublier les termes trop techniques dans ce document,
  • Se permettre de faire plusieurs business plans afin que chaque version puisse être adaptée à l’interlocuteur. Ainsi, vous pouvez étoffer plus la partie sur le financement du projet si le modèle est destiné au banquier et la partie de la rentabilité s’il va aller à l’investisseur.

Partager :