La marge sur coût variable

51
Partager :
La marge sur coût variablee

En entreprise, il est nécessaire de connaître l’axe financier sur lequel les activités évoluent. Il est donc nécessaire de prendre connaissance de la marge sur coûts variables d’une entreprise. Cette dernière dépend de plusieurs données, et sa valeur revêt différentes significations pour la réussite financière de l’entreprise. Qu’est-ce que la marge sur coûts variables ? Comment la calculer ? Quelles sont les différentes significations possibles pour le résultat d’un calcul de marge sur coûts variables ? Quelle est l’utilité de cette donnée pour une entreprise ? Le point sur la marge sur coûts variables dans ce billet.

Définition de la marge sur coûts variables

La marge sur coûts variables est une donnée fréquemment utilisée en comptabilité pour déterminer divers ratios financiers d’une entreprise tels que le seuil de rentabilité. Elle représente une partie du chiffre d’affaires qui prend en compte les charges fixes de l’entreprise.

Lire également : Immobilisations corporelles : définition comptable

Pour l’identifier, on peut se fier à un calcul de prix de vente et de coût variable sur chaque unité de produit et/ou service fourni par l’entreprise, ou encore sur chaque activité. Cela favorise une analyse plus fine de la rentabilité de l’entreprise. Cela permet aussi d’évaluer la contribution de chaque produit et service au coût des charges fixes totales de l’entreprise.

Dans la pratique, la marge sur coût variable est le résultat de la soustraction des charges variables du chiffre d’affaires de l’entreprise. Cette donnée est calculée dans le cadre d’une analyse comptable et financière de l’entreprise.

Lire également : La caractérisation d'une entreprise à travers son organisation

Importance de la marge sur coûts variables

La marge sur coût variable est une donnée financière qui a une grande importance en entreprise. Elle est un indicateur infaillible de rentabilité, surtout lorsqu’elle est bien déterminée. La marge sur coûts variables permet aux dirigeants d’une entreprise de savoir si cette dernière fait entrer assez d’argent par la vente, afin de couvrir les charges fixes, ou même pour faire des bénéfices.

Cette donnée indicatrice de la performance financière d’une entreprise permet de déterminer certains ratios financiers importants. Il s’agit notamment de la marge de sécurité et du seuil de rentabilité.

Le seuil de rentabilité, rapport entre les charges fixes d’une entreprise et son taux de marge sur coûts variables, permet d’avoir une idée du montant du chiffre d’affaires nécessaire pour couvrir toutes les charges fixes. C’est donc cette somme qui permettra à l’entreprise d’atteindre le point mort de la rentabilité (marge sur coût variable = coût de charges fixes). Le seuil de rentabilité permet aux dirigeants d’une entreprise de prendre des dispositions pour ne pas tomber dans le vice des dettes.

La marge sur coût variablee

La marge de sécurité, quant à elle, est une donnée prévisionnelle qui permet à l’entreprise de faire face au financement des frais fixes supplémentaires possibles. Sa valeur est la différence entre le chiffre d’affaires réalisé et le seuil de rentabilité. C’est cette dernière qui favorise cet avantage de détermination monétaire à l’avance.

Détermination de la marge sur coûts variables

Le calcul de la marge sur coûts variables est possible en fonction de nombreux paramètres. Il est possible de la trouver à partir du taux de la marge sur coûts variables. Toutefois, la formule la plus simple est celle de la différence entre le chiffre d’affaires de l’entreprise et le coût total des charges variables : chiffre d’affaires – coûts variables = marge sur coût variable.

Les charges variables d’une entreprise sont l’ensemble des nécessités de la structure qui sont relatives au fonctionnement de ses activités. Elles sont variables, car elles dépendent du volume d’activité en jeu. Plus l’activité augmente, plus les charges variables sont importantes. Pour une entreprise qui fournit des produits, plus la demande est forte, plus le coût variable est en hausse.

Les charges variables d’une entreprise prennent en compte l’achat de marchandises (matières premières), le paiement de la main d’œuvre (sous-traitance, salaires) et les coûts de distribution.

En ce qui concerne le chiffre d’affaires, c’est la somme totale résultant des ventes de marchandises, de produits ou de services fournis. Il est donc important d’attendre la fin de la distribution et de l’encaissement des prix de vente avant de procéder au calcul de la marge sur coûts variables d’une entreprise.

Diverses significations de la marge sur coûts variables

Le résultat issu du calcul de la marge sur coûts variables donne lieu à trois interprétations différentes.

  • La marge sur coût variable est supérieure aux charges fixes de l’entreprise : c’est la meilleure situation possible pour l’entreprise et pour ses dirigeants. Ces derniers pourront disposer des fonds nécessaires non seulement pour couvrir toutes les charges fixes, mais aussi pour réaliser des bénéfices.
  • La marge sur coût variable est inférieure aux charges fixes de l’entreprise : c’est une alerte pour l’entreprise. Non seulement, les activités sont en déficit et non rentables, mais l’entreprise peut se retrouver endettée si des mesures ne sont pas prises rapidement.
  • La marge sur coût variable est égale aux charges fixes de l’entreprise : c’est une situation de point mort. L’entreprise ne perd pas de l’argent. Elle ne gagne non plus de bénéfices. Les fonds disponibles suffisent juste pour couvrir les charges fixes de l’entreprise.

Partager :