Comment choisir son apporteur d’affaires ?

80
Partager :
apporteur d’affaires

Le rôle de l’apporteur d’affaires dans le milieu commercial prend de plus en plus d’ampleur. Ce professionnel joue le rôle d’intermédiaire entre l’entreprise et le client. Il est aussi un facilitateur des négociations entre une société et ses fournisseurs. C’est un travailleur indépendant qui doit justifier de certaines compétences et aptitudes pour être véritablement compétitif sur le marché de l’emploi. Alors, pour votre activité, voici comment vous devriez choisir votre apporteur d’affaires.

Vérifier le statut juridique du prestataire

L’apporteur d’affaires est un intermédiaire commercial dont le statut juridique n’est pas défini par la loi. En clair, son statut diffère clairement de celui d’un courtier, d’un commissionnaire et de celui d’agent commercial. Il peut exercer en qualité d’agent commercial indépendant en recevant un mandat du donneur d’ordre.

A voir aussi : Qu’est-ce que le DPO ?

En dehors d’être un consultant indépendant, il peut aussi choisir d’exercer en tant que micro-entreprise. C’est d’ailleurs le statut idéal pour commencer l’activité sans risque. Il peut également travailler en tant que société (SASU ou SAS). Dans ce cas, il aura à employer plusieurs collaborateurs.

Quel que soit le statut juridique choisi, l’apporteur d’affaires doit déclarer son activité auprès du Registre du commerce et des sociétés (RCS) et la faire immatriculer. Il doit donc disposer d’un extrait Kbis pour sa société. L’extrait Kbis est donc à vérifier lorsque vous sollicitez les services d’un consultant commercial.

A lire aussi : Quelle puissance poêle à granulé pour 100m2 ?

En effet, ces éléments vous permettent de disposer d’une voie légale de recours en cas d’insatisfaction. Assurez-vous donc que la société que vous contactez est bel et bien enregistrée. Idéalement, lorsque le prestataire de services déclare son activité à l’autorité, il lui sera attribué un SIRET. C’est d’ailleurs une condition indispensable pour avoir le droit de facturer le service. Faites donc preuve de vigilance.

S’assurer des compétences de l’apporteur d’affaires

Le facilitateur de transactions est un professionnel qui jouit d’une grande souplesse et de liberté dans son activité. Il est donc libre d’organiser son activité de sorte à satisfaire le donneur d’ordre. Toutefois, ses performances se mesureront à la satisfaction de ses clients.

Consultez alors la page internet de l’apporteur d’affaires et lisez les avis des internautes sur ses services. En effet, cet intermédiaire commercial doit idéalement avoir un contact facile et de bonnes capacités de négociations. Évaluez donc le prestataire en tenant compte de ses statistiques.

Par ailleurs, il faut signifier que certains apporteurs d’affaires sont spécialisés dans certains domaines d’activité. Si vous intervenez par exemple dans le secteur du BTP, il sera à votre avantage de contacter un intermédiaire commercial spécialisé dans ce domaine. Faites-en de même lorsque vous travaillez dans l’immobilier.

Cela suppose donc que vous devez définir clairement vos besoins avant de contacter le professionnel. Tenez aussi compte de la régularité à laquelle vous aurez besoin des services de l’apporteur d’affaires. Ces détails vous aideront lors de vos négociations. De même, un apporteur d’affaires qui a de bonnes références sera plus recommandable.

Prendre en compte le tarif du prestataire

apporteur d’affaires

Le travail de l’apporteur d’affaires est soumis à une rémunération. Cette dernière peut prendre la forme d’une commission sur le prix de l’affaire conclue. De même, ce professionnel peut être rémunéré par un forfait ou par des taux paliers. Puisqu’il s’agit d’une activité indépendante, le prestataire est libre de fixer le prix de son service en fonction de ses propres exigences ou de la concurrence. Il vous revient alors en qualité de demandeur de services d’évaluer ce tarif en considérant votre propre budget.

Il importe de vous rappeler qu’un service trop onéreux n’est pas forcément un gage de qualité. Dans le même temps, lorsque le prix du service de l’apporteur d’affaires est trop bas, il ne faut pas se ruer sur l’offre. L’essentiel est de trouver le prestataire qui propose son service au meilleur rapport qualité/prix. Pour cela, vous aurez tout intérêt à comparer plusieurs offres afin de vous décider.

Par ailleurs, avant de valider tout paiement avec l’apporteur d’affaires, il est important de vérifier qu’il dispose bien d’un numéro SIRET. En effet, la loi interdit à tout particulier de facturer une prestation d’apport d’affaires. Ce numéro est donc indispensable pour la facturation.

Partager :