Comment le salaire d’un chirurgien dentiste est-il calculé ?

57
Partager :

Le dentiste est un professionnel de la santé bucco-dentaire. Notez tout d’abord que ce métier fait partie des plus rémunérés en France. Cependant, les revenus de ce professionnel dépendent aussi de son statut dans la société et de l’organisme pour lequel il travaille. Lisez cette rubrique pour découvrir le mode de calcul du salaire d’un chirurgien-dentiste.

Le salaire moyen d’un dentiste en France

Tout d’abord, le salaire de tout fonctionnaire dépend de son employeur. Il est vrai qu’il y a un salaire brut déterminé par le Code du travail. Mais il revient aussi à chaque entreprise de fixer le mode de rémunération de ses travailleurs. En France, les chirurgiens-dentistes gagnent en moyenne un salaire brut de 14 909 € par mois.

A lire également : Comment choisir la bonne formation à distance ?

Le revenu des chirurgiens-dentistes peut donc être estimé à environ 209 000 € par an. Ce chiffre peut bel et bien augmenter selon le cadre où ces acteurs de la santé exercent leur métier. De plus, l’ancienneté et le statut sont des facteurs très importants à prendre en compte pour déterminer le salaire du dentiste.

Le chirurgien-dentiste en fonction

Le chirurgien-dentiste peut travailler en tant que dentiste salarié dans un organisme de santé ou pour une société. Dans ce cas, sa rémunération est proportionnelle à son statut de cadre. Le professionnel doit aussi se plier aux ordres de son employeur et se conformer aux règles du code du travail.

A lire en complément : Quels sont les avantages de cette agence SEO ?

Par ailleurs, il faut comprendre que les acteurs bucco-dentaires ne sont pas aussi bien payés au sein des structures de santé. Autrement dit, un praticien libéral gagne plus qu’un salarié mais celui-ci peut prendre part à d’autres avantages. En effet, le chirurgien-dentiste dans un organisme de santé peut en plus de son salaire bénéficier des indemnités, des congés de travail, etc.

Le chirurgien-dentiste salarié perçoit au moins 4200 € par mois pour un début de carrière. Ce professionnel peut donc passer à 5000 € et plus lorsqu’il acquiert de l’expérience. De plus, le salaire brut d’un chirurgien-dentiste en fin de carrière peut être estimé à 7500 € par mois.

Le chirurgien-dentiste indépendant

Le chirurgien-dentiste indépendant ou libéral est un dentiste qui travaille à son propre compte. En effet, cet acteur de la santé peut acheter un cabinet existant ou en créer un pour exercer son activité. Il a donc la possibilité de choisir son cadre de travail dans ce cas. Cependant, il doit aussi se charger de l’aménagement des locaux et de l’appropriation des matériels.

Le dentiste libéral certifié perçoit des honoraires établis selon la Caisse nationale d’assurance maladie. Celle-ci prend en charge les soins des patients à hauteur de 70 %. Cependant, l’honoraire peut être dépassé si le professionnel bénéficie d’un droit de dépassement.

Pour un dentiste indépendant non conventionné, il revient au professionnel d’établir le montant de ses honoraires. Dans ce cas, il pourra fixer le montant des soins selon la gravité des tares dont il s’occupe. Cet acteur de la santé dentaire peut avoir un revenu mensuel allant jusqu’à 7700 €. N’oubliez pas que ce montant n’est pas fixe. Il peut donc augmenter pour certains mois et connaître de légère chute durant d’autres.

Le dentiste des armées

Comme vous le savez déjà, pour intégrer le corps armé, il faut être reçu à un concours. Du coup, le dentiste des armées est d’abord un acteur de la santé. Il doit ensuite passer un concours pour être accepté dans le corps armé et s’occuper de la santé dentaire des forces de l’ordre.

Le dentiste des armées peut travailler dans un hôpital militaire ou dans un cabinet dentaire d’unité. Il peut quelquefois être sollicité pour soigner des soldats à l’étranger. Les compétences de ce professionnel peuvent aussi être réclamées pour des missions humanitaires dans son cas de travail. Voici comment se détermine le salaire d’un chirurgien-dentiste des armées.

Le salaire de tous les fonctionnaires des armées est déterminé selon un système de grade militaire. Il en est de même de la rémunération du dentiste des armées. Les revenus de ce dernier varient entre 2 000 284 € et 3270 € selon ses échelons.

Partager :