Comment savoir si son bilan comptable est bon ?

2
Partager :

Vous êtes un manager et vous souhaitez analyser les comptes annuels de votre entreprise ou d’une entreprise concurrente ? Pour ce faire, il faut vérifier un bilan comptable. Mais vous ne savez pas par où commencer et surtout vous ne savez pas ce qu’il faut vérifier. Nous allons voir tout cela dans cet article. Pour commencer, je vous suggère de regarder la vidéo « Qu’est-ce qu’un bilan comptable ? pour comprendre la structure du bilan et ses objectifs principaux. Voyons donc comment vérifier un bilan comptable.

Aperçu rapide du bilan

Le bilan présente un état des actifs de la société à sa clôture. Vous trouverez donc dans les actifs ce qu’il possède et sur le passif toutes ses dettes.

Lire également : Quel salaire déclarer à la CAF quand on est apprenti ?

Actifs (propriété de l’entreprise) Passifs (dettes d’entreprise)
Catégorie 2 — Actifs fixes (Investissements
Catégorie 1 — Capital (dettes envers les partenaires)

Catégorie 3 — Stocks Catégorie 1 — Emprunts
Catégorie 4 — Comptes débiteurs
Catégorie 4 — Dettes fournisseur
Catégorie 5 — Encaisse (banque et trésorerie) Catégorie 5 — Banque (si découvert)

Au bilan ACTIFS = PASSIFS dans la mesure où les actifs sont financés par

A lire aussi : Comment calculer le prix de vente d'une entreprise ?

Pourquoi consulter un bilan ?

Le bilan, comme l’indique sa définition, est la situation patrimoniale de l’entreprise. Grâce à ce dernier, un expert-comptable ou un spécialiste comptable peut analyser divers éléments pour extraire la situation dans laquelle se trouve l’entreprise. Cela permettra d’observer les augmentations et la destruction de la valeur et de vérifier que les équilibres financiers sont respectés.

Pour vérifier un bilan comptable : l’actif

L’actif représente ce que possède l’entité. Avant tout, il est nécessaire d’analyser la valeur et la cohérence du actifs détenus par l’entité. Est-ce qu’il est bien évalué ? Est-ce conforme aux normes de la profession ?

Immobilisations

Les immobilisations correspondent aux investissements. Il s’agit ici de contrôler l’état des immobilisations de l’entreprise. L’outil de production (machine, voiture, mobilier) appartient-il à l’entreprise ou est-il loué ? S’il lui appartient, est-ce récent ou vieillissant ?

Inventaires

Vérifiez si la cohérence des stocks est essentielle pour avoir une idée de la gestion de l’entreprise. Un chef d’entreprise malhonnête aura tendance à augmenter son inventaire afin d’améliorer les résultats de l’entité. La pratique est souvent cumulée sur plusieurs années. Ainsi, après un certain temps, le niveau des stocks peut parfois être 2 à 3 fois supérieur au niveau réel.

Le niveau des stocks s’apprécie au jour du chiffre d’affaires. Un stock trop important peut s’expliquer par :

  • Stocks de contrefaçon accumulés depuis plusieurs années
  • Articles
  • en stock expirés
  • Articles en stock obsolètes

Quoi qu’il en soit, la plupart du temps, un inventaire trop important se traduit par une mauvaise gestion.

Créances clients

Les créances que nous trouvons sur les actifs du bilan nous renseignent sur la capacité de l’entreprise à percevoir ses factures émises. Des dettes trop importantes peuvent être dues à des litiges clients ou à des retards de paiement, ce qui dégrade la valeur des clients et peut entraîner une facturation fictive (chiffre d’affaires).

Il est intéressant de comparer le montant des sinistres en fonction du chiffre d’affaires total pour avoir une idée précise, exprimée en « jour CA ».

La trésorerie

Comme expliqué dans le tableau précédent, la caisse est composée de la banque (comptes bancaires) et de la caisse enregistreuse (monnaie de caisse). Le solde bancaire doit être positif pour figurer sur les actifs du bilan. Si le solde est négatif, il sera au passif du bilan.

L’ argent liquide est l’oxygène de l’entreprise. Sans trésorerie, elle se retrouve dans une situation de blocage. C’est pourquoi le contrôle d’un bilan comptable consiste avant tout à contrôler la capacité de l’entité à générer de la trésorerie.

Un bon niveau de trésorerie apparente cachant les dettes, c’est pourquoi il est nécessaire de disposer d’une analyse complète pour comprendre les principaux soldes financiers de l’entité.

Contrôler un bilan comptable : les passifs

Les passifs correspondent aux dettes de l’entité. Il permet d’analyser le financement global de l’entreprise et de comprendre la structure des flux de trésorerie.

Actions

Les capitaux propres présents sur les passifs représentent la dette envers les partenaires. Ils sont composés du capital social initialement déposé et de la somme des résultats accumulés au cours des années qui n’ont pas été distribués sous forme de dividendes aux associés. L’analyse des capitaux propres nous permet d’être informé de la politique de distribution des revenus de l’entité et de sa santé financière au cours des années précédentes.

Prêts

Nous pouvons trouver des emprunts sur les passifs. Ils doivent correspondre au montant des immobilisations, car les dettes à long terme financent les achats de biens durables.

En corrélation avec le flux de trésorerie de l’entreprise, il nous indique la capacité de l’entreprise à générer de la trésorerie et à faire les bons choix de gestion.

Dettes des fournisseurs

Les dettes des fournisseurs sont la contrepartie des créances clients. Pour contrôler un bilan comptable, il est nécessaire d’évaluer le niveau d’endettement qui nous indique la capacité de l’entité à payer ses fournisseurs. Ainsi, une bonne trésorerie sur un bilan peut masquer des dettes importantes envers les fournisseurs. C’est pourquoi il est essentiel de tenir une comptabilité en « engagement » et non en « trésorerie ». Cette dernière consiste à ne comptabiliser que ce qui est payé, ce qui déforme fortement l’image du bilan.

Le compte courant associé

Le compte courant du partenaire représente l’avance de fonds personnelle faite par l’associé à sa propre entreprise. Un compte courant élevé (et sauf indication contraire) nous informe de l’incapacité de l’entreprise à rembourser ses associés.

CONCLUSION

Pour conclure, si vous êtes un leader, vous avez maintenant une bonne partie des cartes en main pour lire et comprendre votre bilan ou celui d’un de vos collègues. Cela permet également de comparer vos performances dans le même secteur d’activité. L’analyse des actifs et des passifs ne peut être séparée du bilan. La compréhension d’une entité nécessite un regard à 360° sur les comptes annuels de l’entreprise, dans la mesure où tous les éléments financiers sont liés et correspondent aux réalités visibles au cœur de chaque structure.

Partager :