Comment diminuer l’impact carbone de son entreprise ?

1006
Partager :

Mesurer les émissions de gaz à effet de serre produites par une entreprise à travers l’empreinte carbone est essentiel pour préserver l’environnement et lutter contre le réchauffement climatique. Il est donc vital pour les entreprises de limiter ces émissions afin d’éviter les conséquences néfastes du changement climatique.

Identifier son bilan carbone pour connaître son empreinte carbone

Le bilan carbone est un instrument qui permet de calculer l’impact carbone des activités d’une entreprise. Il consiste à calculer les quantités de gaz à effet de serre (exprimées en équivalent CO2) émises par l’entreprise à chaque étape de son cycle de vie, allant de l’acquisition des matières premières à l’élimination des produits. Grâce à cette analyse, il est possible de repérer les principales sources d’émissions de gaz à effet de serre de l’entreprise et ainsi de prendre des mesures pour réduire son empreinte carbone. En apprendre plus sur https://globalclimateinitiatives.com/.

A lire aussi : SASU : tout savoir pour créer et ou fermer son entreprise

Pour évaluer son impact environnemental, l’inventaire des émissions et l’analyse de cycle de vie sont des outils complémentaires. L’inventaire des émissions permet d’évaluer les émissions directes et indirectes générées par l’entreprise, alors que l’analyse de cycle de vie permet d’évaluer les émissions liées à toutes les étapes de vie d’un produit ou d’un service.

Il est essentiel d’effectuer une évaluation du bilan carbone à intervalles réguliers pour surveiller l’impact environnemental de l’entreprise et prendre les mesures nécessaires pour réduire sa consommation de ressources.

A lire aussi : Le marché du cbd est-il porteur actuellement ?

Identifier les sources d’émissions de gaz à effet de serre de l’entreprise

Les émissions de gaz à effet de serre varient selon le secteur d’activité d’une entreprise. Par exemple, dans l’industrie lourde, les émissions de production peuvent être plus importantes que celles liées au transport, ce qui peut ne pas être le cas dans le domaine de la logistique et du transport.

Les émissions liées à l’agriculture sont principalement dues à la gestion des sols et à l’élevage, alors que dans le secteur de l’énergie, ce sont les émissions liées à la production d’électricité qui sont les plus importantes. Dans le secteur tertiaire, les émissions proviennent de l’utilisation de l’énergie pour les bâtiments et les transports des employés.

Déclarer son empreinte carbone

Les entreprises de plus de 500 salariés en France métropolitaine et de plus de 250 salariés en outre-mer sont tenues de réaliser un bilan de leurs émissions de GES (BEGES) tous les 4 ans et de le publier sur le site dédié de l’ADEME. Elles sont également invitées à détailler les actions menées depuis le précédent bilan et leur nouveau plan d’actions pour réduire leur empreinte carbone. Les données transmises sont ensuite utilisées à des fins statistiques.

En cas de non-respect des obligations imposées par l’ADEME, les entreprises peuvent être sanctionnées par des amendes allant jusqu’à 10 000 € ou 20 000 € en cas de récidive. Afin de mieux lutter contre le réchauffement climatique, le gouvernement a mis en place l’ADEME pour charger de : 

  • recueillir les résultats des entreprises, 
  • fournir des conseils,
  • apporter des solutions, etc.

En 2021, le bilan climat-air-énergie a été rendu obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés et les PME-TPE devraient bientôt suivre.

La transition énergétique pour réduire les émissions de Co2

Le gouvernement français a instauré la loi de transition énergétique pour la croissance verte en 2015 afin de promouvoir la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). Cette loi impose à diverses catégories d’entreprises de fournir un bilan carbone à inclure dans leur rapport de gestion annuel, prouvant ainsi leur réduction de l’empreinte carbone.

Partager :