Comment se passe le CPF ?

72
Partager :
Comment se passe le CPF

Dispositif de financement le plus célèbre, le CPF permet à des millions de Français de se faire former chaque année. Bien que grandement exploité, le compte personnel de formation reste malheureusement mal connu de certaines personnes.

Les personnes auxquelles il s’adresse, son fonctionnement et les règles qui encadrent son utilisation dans le cadre d’une formation sont autant de points qui prêtent à confusion. Si vous possédez également des points d’ombre sur le dispositif, notre guide est pour vous. Découvrez-y en détail ce que représente le CPF et comment se passe son utilisation.

Lire également : Comment piloter son entreprise en quelques points clés

Le CPF : objectif et personnes éligibles

Défini compte personnel de formation, le CPF est une initiative datant de 2014. Il voit le jour au profit de la loi relative à la formation professionnelle. Son objectif est d’ouvrir l’accès à la formation à tous les Français. C’est un dispositif de financement qui concerne presque toute la population. Il faut tout simplement être âgé de 16 ans au moins pour en profiter. Des dérogations sont toutefois accordées aux apprentis âgés de 15 ans.

En clair, le CPF s’adresse à tous les profils en France. Absolument tous les travailleurs peuvent en profiter quel que soit leur type de profession. Les apprentis sont également concernés par le dispositif. Mieux encore, les demandeurs d’emploi sont également éligibles à l’utilisation du compte personnel de formation.

A découvrir également : Quelle est la forme juridique de l'entreprise ?

Le financement du CPF à la loupe

Le CPF est un financement très avantageux dont tout le monde peut profiter en France pour se faire former. Que vous nourrissez un projet d’approfondissement de connaissances en vue d’une évolution de carrière ou que vous ambitionnez d’acquérir de nouvelles compétences pour réaliser une reconversion professionnelle, votre compte personnel de formation peut servir votre dessein.

se passe le CPF

Chaque CPF se constitue d’un solde crédité en euros chaque année pour financer les frais de formation. Le financement du CPF se traduit par une conversion en euros des heures de travail. Suivant le principe d’alimentation du compte, le solde est crédité de 500 euros chaque année. Un plafond de 5 000 euros est fixé.

Les travailleurs avec un faible niveau ou sans qualification bénéficient quant à eux d’une alimentation plus avantageuse de leur compte de formation personnel. Le solde de ce dernier est en principe crédité de 800 euros chaque année avec un plafonnement de 8 000 euros.

Zoom sur le fonctionnement du CPF

Pour profiter du financement du CPF, il faut avant tout posséder un compte personnel de formation. Ce dernier peut se créer en ligne avec une adresse mail. Il suffira de renseigner les informations de création pour devenir titulaire d’un compte en quelques clics. La bonne nouvelle, c’est que les travailleurs sont les seuls décideurs de l’utilisation de leurs droits de formation CPF. Ces derniers sont par ailleurs conservés lorsqu’ils changent ou perdent leur emploi.

L’entièreté du solde du CPF peut servir au financement d’une formation. Lorsque le solde est insuffisant, il est possible de recourir à une aide supplémentaire. Le CPF ouvre de multiples possibilités aux travailleurs en France durant leur temps d’activité. Pour en profiter cependant, encore faut-il savoir s’en servir.

Les démarches pour se faire former avec le CPF

Durant toute la vie professionnelle, il est possible de financer ses formations avec le CPF. Toutes les formations ne peuvent toutefois pas être financées avec le dispositif. Il convient ainsi de choisir une formation éligible au CPF afin de pouvoir utiliser le solde CPF.

Une fois la formation à suivre sélectionnée, et son éligibilité au CPF prouvée, il faut effectuer l’inscription. Un dossier d’inscription doit à cet effet être ouvert et complété puis transmis. Au terme des démarches, le travailleur s’organise pour suivre la formation durant sa période de déroulement.

Pour précision, le suivi d’une formation CPF n’entraîne pas un gel ou une diminution de la rémunération au travail. Si la formation se déroule hors des heures de travail, le salarié peut la suivre librement sans autorisation préalable.

Lorsque la formation interfère avec ses heures de travail, il doit cependant informer son employeur en amont. La demande d’autorisation doit être adressée 60 jours avant la formation si cette dernière dure 6 mois. Si la formation dure plus de 6 mois, la demande doit être envoyée 120 jours avant le début de la formation.

Partager :